Viandes
Viandes
Fruits et légumes
Fruits et légumes
Volailles et canards
Volailles et canards
Produits laitiers
Produits laitiers
Vins et spiritueux
Vins et spiritueux
Epicerie
Epicerie
Vous êtes producteur ? Rejoignez-nous !

La Ferme Attitude

Nos producteurs

LES POT'IRONS

Ferme les Pot’irons, 11140 GINCLA

Nathalie Joffre et Jean Desnos, mariés, 3 enfants.

26 ans qu’ils sont installé ici, maison de vacances de Nathalie. Au début elle était simple cotisante, faisait des confitures pour les marché et travaillait comme secrétaire (partage salarial).

Depuis 2012, activité principale : Maraichage, élevage de poney et transformation, sève de bouleau.

Région d’élevage de vache depuis la PAC. Son installation a été atypique, difficulté de trouver des terres. Pourtant avant la PAC, les montagnes de l’Aude étaient des terres de cultures, lentilles et pommes de terre (cultures d’hiver). Gincla est un petit village isolé est très peu sujet à la pollution ce qui permet d’avoir une production des plus naturelle.

1000m2 de maraichage, 1000m2 petits fruits, 1000m2 plantes aromatiques et médicinales.

Maraîchage (salades, poireaux, potirons). Culture de petits fruits rouges (framboise, cassis...), Pommiers, Exploitation de châtaigneraies. Elevage de poneys de travail.

C’est un maraichage de montagne.

Le plus important pour Nathalie, c’est le respect de la nature : 12 chevaux qui servent au fumier et au débroussaillage, pas de tracteurs (traction animale), développement de la permaculture (plus logique), attentive à la nature : elle ne pousse pas une plante qui ne marche pas.

Son principe : Vivre dans le coin, voir ce qui peut être cultivé et voir ce qu’on peut en faire. Ne rien forcer.

Transformation dans un atelier collectif « les jardins de la haute vallée » : Jus de pomme, purée de fruits, confitures, sirop, plantes séchées, purée de légumes, pesto.

Produits : Salades, poireaux, carottes, haricots verts et blancs, courgettes, pommes de terre... Petits fruits : fraise, framboise, groseille, cassis, cynorrhodon. Confitures de fruits rouges et de châtaignes. Sirops aux fruits rouges, à la menthe, au citron, au thym, au romarin, à la verveine. Vinaigre de cidre, nature ou aromatisé à la framboise, à la groseille, au cassis.


 
Epicerie
Fruits et légumes
FERME LAS CRAMBELLES

Ferme de lascrambelles, penne d’agenais

4ème génération, arrière-grand-père s’est installé en 1932, autrefois, les arbres étaient plantés sous forme de canse (rangées de pruniers en alternance avec d’autres cultures). Jérome s’installe en 1998 avec comme projet de transformer la production et de ne plus produire pour produire mais faire des produits de qualité.

La ferme de lascrambelles est située dans le département du Lot et Garonne au cœur du Pays Agenais. C’est une terre fertile et ensoleillée. Penne d’agenais est le cœur de la production de pruneaux. Terroir vallonné, bois, petite parcelles. Sol rocailleux et climat tempéré avec des gelées l’hiver essentielle pour les pruniers.

50 hectares en tout, 10 hectares de vergers.

Agriculture raisonnée : Travail d’observation

La volonté est d’aller jusqu’au bout du produit. De la production à la commercialisation (vente directe pour avoir les avis et remarques du consommateur).

Séchage pendant 24 heures à 80 degrés au gaz propane.

30 tonnes de production aujourd’hui, objectif de 50 tonnes d’ici 2-3 ans.

Récolte : 15 aout au 15 septembre.

Production de pruneaux et de spécialités à base de pruneaux : confiture, jus, apéritif, eau de vie, cocktail, crème de pruneaux, pates de pruneaux.

 

 


 
Epicerie
Fruits et légumes
FERME DU GREOULOU

Ferme de Gréoulou. 09300 Lavelanet

Christophe et Frédérique POIRON

Le fils fait du fromage de chèvres et brebis juste à côté, le hameau est à la famille. Ariège, 800 m d’altitude. Le hameau est totalement isolé de Lavelanet, il faut prendre un chemin de terre pour y accéder. Il est sur les hauteurs. Les animaux sont au calme et peuvent se développer tranquillement au pied des Pyrénées.

Démarrage en 82 (modernisation labo norme UE en 92) : Canards gras, poulets, pintades, agneau, porcs. 16ha.

Principale valeur : Authenticité : Légumes locaux, alimentation à castelnaudary, traitement par les plantes (diffuseur d’huiles essentielles sur les poulets pour éviter maladie), conserverie sans aucun additif. Abatage sur place pour les volailles, à Pamiers pour les agneaux et porc.

Circuit de transformation raccourci (élevage, abattage et transformation au sein même de la ferme).

Produit fermier : Production et transformation sur place, comme à la maison.

S’inquiète du surplus de contraintes au niveau des normes, et des difficultés de reprises des jeunes exploitants. Il faut garder un savoir-faire Français important et il a peur que cela s’oublie.

Porcs lourd : 12 à 16 mois (18 à 24 par an), élevage en pleine nature, 150 à 170 kg, nourris aux céréales et petit lait.

Moutons : Broutard, 50 brebis.

Volailles : poulets coups pelé, rustique, 900 par ans. Pintades : 600.

Les recettes sont faites de manière à respecter « le tour de main de nos grand-mères » (fond de sauce maison, cuisson lente, à petit feu, etc...).

Production : Foie gras, paté, saucisson de canard, magret fumé et séché, cassoulet, coq au vin, paté de foie de volaille, gésier de volaille, pintade fermière…


 
Epicerie
Viandes
FERME D'EN LOUNE

Ferme d’en Loune

Charlotte et Gilles AUTHESSERRE à Noilhan, lieu dit En Loune. Familiale. Ils sont installés depuis 20 ans environ.

Gers : Climat tempéré bon pour les escargots qui sont des animaux fragiles aux températures. Cependant quelques soucis avec les canicules des dernières années. L’exploitation se trouve en pleine campagne, totalement isolée au milieu des champs de blé et des pâturages.

Pourquoi les escargots ? Formation agricole de base, fils d’agriculteur, l’avantage des escargots : Ne demande pas beaucoup de terrain donc la production de ceux-ci est plus simple. Passion qui vise à redonner une grande qualité à l’escargot qui est trop souvent perdue selon eux dans les escargots du commerce, alors que c’est un met Français.

Escargots grandissent en plein air, à la campagne et sont engraissés avec de la végétation (radis fouragé et navette). 2 types : petits gris : local, gros gris vient du Maghreb. Fin de cycle : complément avec farine de mais et calcaire, tracés sans OGM. Peu de cultures autour de la ferme et l’agriculteur voisin ne doit pas traiter proche des escargots. Les naissances se font dans un parc, l’engraissement dans un autre. Production de 3 à 5 tonnes d’escargots par an. C’est un animal nocture et qui a besoin de beaucoup d’humidité (arrosage durant la nuit).

Prédateurs : Vers luisants et fourmis.

Transformation : Cuisiné sur place dans un labo de façon traditionnelle, sans conservateur et sans colorants.

Commercialisation : Vente sur place, resto et traiteurs, mag de producteurs.

Produit fermier : Moins de densité et plein air selon eux. Comparé à l’industriel dont l’èlevage est en hors sol et sur béton.

Produits : Conserves d'escargots "petits gris" en coquille ou chair sauces traditionnelles, escargots surgelés.


 
Epicerie
Viandes
DOMAINE SAINT GABRIEL

Domaine st Gabriel, 11800 marseillette

Laurent Malis et son employé Lisa. 1925 premiers Malis, aujourd’hui, 4eme génération. Le père de Laurent, Jean-Pierre Malis remit en 1986 le riz au goût du jour grâce à une variété « le Cigalon », un riz rond testé par le CIRAD à Arles, entraînant dans son sillage cinq autres producteurs. Mais les cours du riz ont chuté et 10 ans après, il ne restait que les Malis. En 2004, Laurent Malis réduit sa production de riz à 40 hectares tout en intensifiant la culture et en commercialisant lui-même la production.

Ancien étang situé en Languedoc, en région minervoise entre narbonne et carcassonne. Etang de Marseillette asséché en 1808 mais terre très salé et pas de culture possible. Réseau de drainage crée en 1851 et irrigation venant de l’Aude avec un réseau de plus de 2 km de canaux. Système toujours en usage qui apporte l’eau et qui permet au riz de se développer car il a besoin de beaucoup d’eau et de soleil, ce qui est parfait ici. Climat qui se rapproche du climat méditerranéen avec beaucoup de soleil. C’est aujourd’hui une plaine fertile situés entre corbières et minervois de 2000 hectares ou se cultive le riz, la vigne, les arbres fruitiers, le blé et même pisciculture. Il y a un écosystème particulier avec des hérons, colvert, mouettes, aigrettes attirés par les rizières.

40 Hectares sur 7 parcelles, 3500-7000 kg par an et par hectare de matière brut, 30% est perdu après usinage.

Fleuraison du riz en juillet aout, moissonnage en octobre. Cycle de 90 à 120 jours.

Gros travail d’observation et de surveillance, notamment pour garder un niveau d’eau stable.

Essaie de devenir bio pour apporter une nouvelle qualité. Effectue très peu de traitements pour le moment.

Raisonné et Rotation des parcelles, laissées vides pendant 1 an.

Etapes : Ramassage, séchage, triage, moulage pour enlever la balle et emballages ous gaz inerte pour la conservation, Etiquetage sur le domaine.

Grande gamme de riz : Riz rond, riz rouge, riz long blanc, riz complet, riz parfumé


 
Epicerie
Fruits et légumes
DOMAINE GAUTRAN

Olivia et Nicolas Gautran.

Hameau le cailhol aigues-vives. 4ème génération, 6 employés. Quatre générations de vignerons se sont succédé sur le domaine familial.

Le domaine, à l'origine, était constitué de 7 hectares de vigne. Le travail était exclusivement manuel. Seule la force animale des chevaux venait compléter le travail de l’homme.

En 1967, Christian Gautran, la troisième génération innove : c'est l'achat du tout premier tracteur. Le domaine s'agrandit avec l'achat successif de parcelles.

En 1997, un nouvel élan est donné au domaine par la construction de la cave au hameau de Cailhol. L'objectif est d'allier les méthodes traditionnelles du travail en cave dans des bâtiments et du matériel modernes.

En 2006, Jeanne et Christian Gautran transmettent le domaine à leur fils Nicolas.

Aujourd'hui, Nicolas et son épouse Olivia sont propriétaires du domaine.

Le Domaine Cailhol Gautran se situe sur les premiers contreforts du Massif Central. Le hameau de Cailhol est dans un vallon, creusé par une rivière : la Cessière. Elle découpe le Causse du Haut Minervois. Les vignes se trouvent autour du domaine, dans un rayon de 3 kilomètres. C'est un vignoble morcelé, constitué de plusieurs parcelles de superficie moyenne d’un hectare. Il compte aujourd’hui 55 hectares de vignes. Ces vignes sont majoritairement implantées sur un plateau calcaire orienté au sud à 200 mètres d’altitude. Cependant, grande différence de terroir sur ses différentes parcelles : éclats calcaire, sol argileux et matière organique élevé notamment pour le plateau de cazelle et d’autres plateaux moins calcaire mais beaucoup plus argileux : Richesse des vignes et différence d’arômes du vin !

Production : Cépages blancs : Grenache Blanc, Muscat Petit Grain, Marsanne, Terret, Roussanne, Vermentino, Roussanne. Cépages rouges : Syrah, Grenache Noir, Carignan, Cinsault

Méthodes traditionnelles de vinification. Les blancs sont vinifiés par pressurage direct. Les rosés sont exclusivement des rosés de presse. Pour les rouges, égrappage et foulage des raisins avant de les mettre en cuve.

Agriculture raisonnée ++ : Traitement mécanique. La donnée environnementale passe devant celle économique. Demande beaucoup de présence sur le terrain. Raisonné sur tout le circuit 

« Le vigneron doit revenir à son métier de paysan pour le comprendre et le moderniser »

Pas d’irrigation

L’objectif selon lui est de donner du plaisir aux gens qui boivent son vin.

Produits : Sinequano, Villa Lucia, Carrétal, Espérandieu, Roseum, Tradition, Muscat.

 


 
Vins et spiritueux
DOMAINE DE PERIES

Domaine de périès, EARL Bareil, 11400 Lasbordes

Marc, sylvia et leur fils Florian BAREIL

Situé à l’ouest du département de l’Aude, au cœur du pays lauraguais qui produit du blé dur de qualité. Culturellement, le Lauragais, zone rurale, est associé à la richesse de sa production agricole. En témoignent ses surnoms de « Pays de Cocagne », lié à la fois à la culture du pastel et à l’abondance des productions, et de « grenier à blé du Languedoc », qui renvoie à la spécialisation et à l’exportation céréalière depuis le 17ème siècle. Le climat du Lauragais est à la fois sous influence atlantique et méditerranéenne. Trois éléments le caractérisent : un été chaud et sec, des pluies irrégulières et des vents violents.

Anciennement simples producteurs de céréales, ils ont souhaité se diversifier et ouvrir un atelier de transformation alors que personne autour n’y croyait. C’était un gros défi pour eux.

Les pates sont fabriquées avec leur propre culture de blé (145ha de surface totale), cultivé de façon raisonnée (pas de préventif que du curatif si vraiment besoin)

Pates : 2 farines différentes :

  • Bise : Conserve du son et moulue à la meule de pierre

  • Nature : moulue par une minoterie locale, pate plus légère et raffinée.

Aucun traitement du blé qui est stocké de façon naturelle : La récolte est stockée dans des big-bag en chambre froide (5°c- 7°c), qui permet une parfaite et naturelle conservation des grains, à l’abri des attaques d’insectes (notamment du charançon du grain) et des rongeurs. Il en est de même pour les farines jusqu’à la fabrication des pâtes.

Les pâtes sont ensuite séchées à une température inférieure à 50°c et avec une hygrométrie contrôlée pendant un temps entre quinze et dix-neuf heures de temps selon la forme, car un séchage lent est signe de qualité.

Production de 300 kg de pates par jour. Tout est fait manuellement, du moulage de la farine à la fabrication de la pâte jusqu'à l’emballage.

L’aromatisation des pates se faire uniquement avec des produits locaux. Le choix des exploitants est fait sur le principe du partage de valeurs communes.

Commercialisation : Magasin de producteurs, circuits court.

Production : Différents type de pates avec des noms du vocabulaire occitan : Cauquilha, cresta, virona, dentèla, escagarol, pichôt, brandilha, camba de clat. Les aromes sont nombreux : Cèpes, chataignes, piment d’espelette, algues, encre de sèche, haricots blancs.


 
Epicerie
Fruits et légumes
DOMAINE DE FERRUSSAC

Domaine de Ferrusac, 47270 Saint Maurin

1937 : Installation par une famille d'arboriculteurs. Quatrième générations aujourd’hui, au cœur de la vallée de la Séoune et du Pays de Serres. C'est Eloi Viannay aujourd'hui, l'arrière-petit-fils et son beau-frère, Vincent Lapierre qui sont les propriétaires du domaine.

Pays de serre : Il est formé de coteaux calcaires aplatis souvent bordés de petites falaises. Les vergers sont implantés sur des pentes douces ou coteaux sur des parcelles au sol profond et de nature argilo-calcaire. Pour le climat : Hivers froids et été chaud, ce qui est parfait pour l’arboriculture.

« Arboriculteurs depuis 4 générations, notre domaine est implanté au cœur du sud ouest de la France près d’Agen dans le pays de serres. Il s’étend sur une quarantaine d’hectares de vergers. Les vergers servent d’écrin à notre ferme, un ancien moulin fortifié du 14ème siecle dont les aménagements hydrauliques, canaux et déversoirs sont toujours fonctionnels et permettent de produire de l’électricité. Installés à la suite de nos parents, nous sommes deux associés qui avons une passion commune pour les productions fruitières et leur transformation afin d’élaborer des produits fermiers de qualité. Outre nos deux familles, notre activité emploie dix personnes à l’année et s’insère dans la vie économique locale en proposant des ventes à la ferme, des visites et une activité de gîte rural. Toutes nos productions sont conduites dans le respect des bonnes pratiques agricoles et de cachiers des charges reconnus. »

2 frigos, 1 four bruleur.

600 à 800 tonnes de pomme, pruneaux, fraises et noix

Fabrication des pruneaux : Passage dans un bassin d'eau pour les laver (mais cueillies mécaniquement elles ne touchent plus le sol), ensuite les prunes montent sur un tapis de triage et passent dans un bain densimétrique d'eau salée qui sélectionne naturellement, les plus lourdes en sucre qui tombent au fond. Celles du fond sont douchées et triées à la main. Celles éclatées ou couvertes moisissures sont perdues. Les autres sont mises sur des claies qui partent en séchage à 65 degrés pendant 24 heures.

Les tomates sont produites par le voisin et séchées sur place.

Méthode bio : confusion sexuelle, insectes sous cloches.

Climat parfait car besoin de froid l’hiver pour la régénération des arbres.

Production de pruneaux d’agen, pommes, jus de pomme, tomates séchées et noix

 


 
Epicerie
Fruits et légumes

 
XEspace client



Mot de passe oublié ?